Faut-il rendre les CV complètement anonymes?

Rappelons-nous. Il y a quelques années, il fallait envoyer une lettre de motivation écrite à la main et un CV auquel était attachée (par un trombone) une photo en noir et blanc. Puis la couleur est arrivée, le format s’est réduit et de nombreux CV sont maintenant disponibles en mode flash, en moins d’une page, iconographie et code QR compris. Il faut que tout soit beau et surtout rapidement lu. Oui, mais…

Certains candidats, moins photogéniques malgré Photoshop, se demandent s’il serait judicieux de ne pas mettre sa photo du tout. Dans cette logique, l’émission «Forum»de la RTS posait récemment la question suivante: Faut-il rendre les CV complètement anonymes afin d’éviter le sexisme et les discriminations de genre ou de groupes minoritaires ? Sans vouloir se voiler la face, si j’ose dire, le prénom et le nom de famille influent considérablement sur les recrutements dès la première phase de sélection. D’après Rosetta Fibbi, de l’Université de Neuchâtel, une recherche montre que les CV anonymes augmenteraient de façon significative la sélection des femmes. Ce que l’étude ne dit pas, c’est si l’embauche est corrélée.

Il faut bien comprendre que la sélection d’une personne pour un poste à pourvoir est un processus qui mise incontestablement sur le parcours professionnel, mais aussi sur la confiance. Ainsi, lorsqu’a été demandé à une jeune femme à mobilité réduite «Mentionnez-vous votre handicap dans vos CV?», elle a répondu «Oui, car sinon c’est un tel choc que je n’ai aucune chance d’être sélectionnée. Cependant, si je le mentionne dès le départ, je sais que mes chances seront égales à celles des autres candidats».

La confiance et la transparence sont donc les mots-clés dans le processus de recrutement. Chacun a quelque chose à gagner et beaucoup à perdre. Cette incertitude est angoissante. Elle est vécue différemment de chaque côté de la barrière: les RH peuvent se faire reprocher leur frivolité; le candidat perdre son temps et sa réputation dans un poste qui ne lui convient pas.

Le CV anonyme est un affront aux RH. Certes, les biais de sélection existeront toujours, mais ce n’est pas une raison suffisante pour leur enlever la confiance, leur intuition et leur capacité de discernement. Le recrutement est aujourd’hui un processus connu et parfaitement maîtrisé qui fait appel à des professionnels bien formés. La lecture d’un CV ne s’arrête pas au nom et au prénom mais aussi au fait que le candidat a su par son parcours de formation et son professionnalisme acquérir des compétences nécessaires à son intégration dans le monde économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *