Talents féminins, comment les retenir?

Récemment une jeune femme, bardée de diplômes et active professionnellement, mère de deux enfants en bas âge, me lance lors de notre séance de coaching: «Quand je regarde ma mère et ma belle-sœur, je ne voudrais pas leurs ressembler.»

Un véritable cri du cœur! Sa mère s’est consacrée entièrement à sa famille et a tout donné aux autres. Quant à sa belle-sœur, elle renonce chaque jour un peu plus à son métier, qui constituait pourtant une passion. Résultat: une frustration grandissante qui pourrait bien finir par éclater au grand jour.

Cette jeune femme était venue me voir avec la problématique suivante: «Je voudrais continuer à travailler à plein temps, tout en me consacrant à mes enfants et à mon couple. Je m’en sens tout à fait capable. Mais voilà, parfois les remarques l’air de rien, les regards compatissants, l’ambiance et un certain parfum dans l’air me désarment et me remplissent de doutes.» Tiraillée entre son envie de faire carrière et le regard de ses proches, elle venait chercher des arguments pour se forger une assurance et légitimer ses choix.

Etre vraiment convaincue, rassurer son entourage, tout en étant attentive au bien-être de ses enfants. Voici en règle générale le triple défi qui attend une jeune femme talentueuse en pleine carrière aujourd’hui.

Il n’est bien entendu pas question ici d’émettre un quelconque jugement de valeur sur les femmes qui décident de faire une pause familiale lorsqu’elles ont des enfants. L’enjeu est de coller au mieux au souhait de cette jeune femme en lui montrant différentes solutions d’aménagement du temps possibles. Il est essentiel de respecter son choix et ses besoins tout en l’amenant à poser elle-même ses propres limites.

Pour l’employeur, cette question est délicate, étant donné qu’elle touche à la fois la vie professionnelle et la vie privée de sa collaboratrice. Distiller des conseils en matière de vie privée d’une employée est en effet toujours très délicat. Parallèlement, le risque de perdre un talent précieux pour l’entreprise est bien réel.

Dans cette situation, il est essentiel de chercher à savoir si la démarche vient de la collaboratrice elle-même, ou si au contraire c’est une demande dictée par son entourage. Cela constitue déjà un premier pas important. Un entretien individuel approfondi permet de déceler ses aspirations et de prévenir un départ non désiré de l’entreprise. Le recours à une personne externe à la société peut aussi aider à nouer un dialogue de confiance. Le reste dépendra de la politique de l’entreprise et des mesures d’aménagement du temps de travail envisageables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *