Vous reprendrez bien un peu de café?

Lire votre avenir dans le marc de café, ça vous tente? La voyance est une – prétendue? – capacité à percevoir une information dans l’espace et dans le temps en dehors de l’usage des cinq sens, par perception extrasensorielle. Cette pratique, qui vise à connaître ou préparer l’avenir, est bien implantée dans la culture populaire: 21 % des femmes et 9% des hommes y ont recours.

Les outils les plus utilisés sont le tarot, l’astrologie et la boule de cristal, sans oublier la semoule de couscous ou encore le jet de pièces de monnaie. Selon les initiés, ce qui compte avant tout, ce sont les capacités de la personne consultée et son don pour les visions intuitives. Grâce au numérique, on peut même pratiquer la voyance depuis son canapé, par SMS ou visio-conférence.

D’où vient ce succès? C’est certainement l’influence de l’effet Barnum, aussi appelé effet de confirmation. En d’autres termes, on vous dit ce que vous voulez bien entendre, de façon indirecte. C’est un biais cognitif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s’appliquant spécifiquement à elle-même.

Le test suivant l’illustre; la plupart des candidats interrogés se sont retrouvés dans ces phrases :

  • Parfois vous vous demandez sérieusement si vous avez pris la bonne décision ou fait ce qu’il fallait.
  • A l’extérieur vous êtes discipliné et vous savez vous contrôler mais à l’intérieur vous tendez à être préoccupé et pas très sûr de vous-même.
  • Par moments vous êtes très extraverti, bavard et sociable, tandis qu’à d’autres moments vous êtes introverti, circonspect et réservé.

Les psychologues Dickson et Kelly ont fait ressortir que l’évaluation de la pertinence augmente avec différents facteurs, notamment:

  • la certitude du sujet que l’analyse s’appliquait à lui seul
  • la reconnaissance par le sujet de l’autorité de l’évaluateur
  • la présence dans l’analyse de traits majoritairement positifs

La prédiction intéresse tout le monde. En effet, chaque geste que nous faisons est fondé sur l’idée que nous sommes capables de prédire le résultat d’une action. Je tends le bras vers un objet et mes chances de l’attraper sont de 99%. De même, les modèles mathématiques appliqués aux diverses activités humaines nous permettent de prévoir l’avenir avec une certaine probabilité, à l’image de la météo, du tourisme, de la santé, ou encore des services financiers (classer les individus selon la probabilité de rembourser leurs crédits dans un temps voulu).

Pour recruter un nouveau collaborateur, l’entreprise attache également de l’importance à l’aspect prédictif. L’assessment center répond à ce besoin, en évaluant la personne par rapport aux différentes compétences demandées, avec des points de développement pour assurer la meilleure intégration possible, gage d’efficacité.

En Suisse, c’est l’organisation SQS, via le SECO, qui délivre des certifications moyennant des audits de qualité. L’accréditation est un moyen d’instaurer la confiance permettant à l’économie de juger les résultats. Plus de 30 labels existent, dans le domaine entrepreneurial, médical, ou encore de la gestion du personnel, où l’on retrouve celui de swissassessment.

La voyance se positionne dans le domaine de l’irréfutable. Ce qui revient à dire que la science ne peut ni infirmer ni confirmer l’existence de la voyance. On peut ainsi recruter à l’aide de la numérologie, de la graphologie, ou encore selon le signe du zodiaque du candidat. Par contre, un assessment center et les différents exercices qui s’y rattachent se situent dans une probabilité donnée en termes de prédiction, avec une marge d’erreur, dans une volonté d’amélioration continue et un effort de transparence.

2 comments for “Vous reprendrez bien un peu de café?

  1. 19 juin 2020 at 11:42

    Cher Michel,
    Merci pour ton message, je trouve ton commentaire intéressant, il met en lumière les perceptions qu’on peut avoir d’un assessment center, en regard d’instruments plus exotiques (graphologie, astrologie, etc.).
    Pour l’astrologie, je respecte tout-à-fait les passionnés, et surtout les débats que cela occasionne, qui sont un moyen d’échanger sur nos valeurs, l’avenir, notre personnalité ou encore la manière dont nous interagissons.
    Mon but dans ce blog est d’effectivement parler des assessments (c’est pourquoi la rubrique s’appelle assessment today), c’est mon thème de prédilection. Ma méthode privilégiée, l’observation sur le principe des 4 yeux, avec des critères de compétences observables, basés sur les faits. Plusieurs tâches par compétence. Nous organisons avant tout des travaux pratiques proches de la réalité du manager (jeux de rôles, entretiens, tri d’emails, présentations thématiques, interview structurée) et évitons des questionnaires de personnalité (risque d’effet Barnum) ou autres instruments automatisés.
    Pour les entreprises, c’est un instrument à tester, pour se faire une idée de l’outil, sachant que sur le marché, il y a en pour tous les goûts. C’est mon but de faire prendre conscience de la pluralité des approches, des avantages et des inconvénients de chacune d’elles.
    Amitié,
    Félix
    PS1 : Plus de détails sous : https://youtu.be/5tf4Lmqp_u4
    PS2 : Pour ton livre, ça m’intéresse, tiens- moi au courant. Et pour un repas ensemble, volontiers, ça nous permettra d’aller plus dans les détails 😊

  2. 17 juin 2020 at 18:48

    Félix,
    Tu sais quel respect j’ai pour ta personne et c’est pour cela que je confirme ton talent. Tu as su prendre un thème accrocheur comme la voyance et l’astrologie (ce qui n’est pas du tout pareil, mais pour cela il faudrait t’informer sur le sujet) pour faire une page de pub sur les techniques que tu vends à tout vent…
    ( je m’étonne moi-même de mon inspiration littéraire du moment)
    Je vais cependant te contredire, parce je crois que ton article présente de très grosses lacunes méthodologiques.
    D’abord, tu pars sur le premier biais: tu réfutes l’existence de la « voyance », sans donner les bases sur lesquelles tu peux affirmer une chose pareille, autrement dit, tu pars sur la croyance que cela ne peut pas marcher et tu te sers de cette hypothèse pour en faire une vérité.
    Deuxièmement, tu ne différencies pas les techniques: tu parles aussi bien de la semoule (je n’en ai jamais entendu parler) que du marc de café ou de l’astrologie, alors que ce sont des approches qui n’ont rien à voir.
    Troisièmement, tu compares les exercices des assessments avec ces autres approches en oubliant une chose: les exercices de voyances, de graphologie, d’astrologie, sont construit pour renseigner celui qui consulte et non celui qui le renseigne. Pour l’assessment c’est le contraire: celui qui rempli les cases renseigne celui qui va faire la lecture. La démarche n’est pas pareille, car l’effet barnum n’intéresse plus le consultant mais le consulteur.
    Dernièrement, tes exercices ne peuvent refléter qu’un moment, celui ou le consultant remplis tes questionnaires. Pour peu qu’il les ait rempli trois fois et qu’on lui a expliqué ce qu’on peut y comprendre, le sujet s’adaptera et finira automatiquement par dire ce que tu veux entendre (et en plus, il risque bien de croire qu’il est sincère dans ses réponses). S’il n’y connait rien, mais s’il a pris la peine de se renseigner sur ce type de techniques et qu’il a pris la peine de comprendre ce que vous attendez de lui, il n’aura aucune peine à répondre à tes tests. La première compagnie d’assurance pour laquelle j’avais travaillé en 1988, soumettait la lettre manuscrite à un graphologue. J’ai adapté mon écriture ai été engagé. Un an plus tard, l’agent général me disait à quel point le graphologue était tombé juste…
    En fait, sur le plan de la voyance, je ne connais pas, donc, je n’en parle pas. pour ce qui est de l’astrologie, je ne sais pas si cela marche ou non. il faudrait pour cela que je sois assez bon en calcul de probabilité et là, je n’ai pas besoin, de faire de tests pour savoir que je suis un gros nullard. Cependant, si je sais qu’a priori il y a des choses étonnantes qui apparaissent dans les cartes du ciel. Cependant, ce n’est pas cela qui est intéressant, c’est ce que l’on en fait. J’ai étudié les grandes lignes de l’astrologie et au travers de cette étude, j’ai appris une quantité incroyables de choses en faisant des parallèles avec la sociologie, la psychologie, l’histoire, etc. Je sais aussi qu’une technique comme celle-là peu permettre à certains de prendre soin d’autres personnes pour peu qu’elles soient à l’écoute et qu’elle leur permettent de construire elles-mêmes leur carte du monde avant de se calquer sur une carte du ciel.
    Je te remercie de m’avoir suivi jusqu’ici. Comme nous sommes dans l’échange de bon procédé et que j’ai lu ta pub jusqu’au bout, je te signale qu’en septembre je vais sortir mon polar et comme la victime est astrologue, tu vas pouvoir, en le lisant, t’informer un peu mieux sur ces techniques…
    Avec mon amitié et le plaisir de te revoir pour partager une ptite bouffe entres potes … 😉
    Michel

Répondre à Michel Cretton Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *