Soyons fous!

«Dis Papa, c’est quoi un Deairache?» La question du petit est simple, mais comment lui répondre? Comment parler de recrutement, de compensation, d’on-boarding, de développement, de coaching et de tout le reste? La fuite serait-elle la seule solution? Non. Il faut répondre…

«Il était une fois un grand Royaume avec un Roi très sage.» Le petit s’assoit et écoute. Ça marche!

«Dans ce grand royaume, il y avait des chevaliers, tous très puissants. Ils avaient de belles armures, de beaux étendards. Leurs armées étaient fortes, ils avaient des terres, des châteaux et beaucoup d’argent. Une fois par mois, tous se rassemblaient au palais du Roi pour le conseil des chevaliers.»

Dis Papa, le Deairache c’est le Roi?

«Le Roi était aussi très fort. C’est lui qui donnait leur pouvoir aux chevaliers. C’est au Roi qu’ils devaient leurs privilèges et leur puissance. Sans lui ils ne seraient rien. D’ailleurs le Roi le savait bien. Il avait vécu beaucoup de conflits et de guerres. Certains de ses chevaliers l’avaient parfois quitté, d’autres avaient essayé de le faire tomber. Mais le souverain était toujours là.»

Dis Papa, le Deairache c’est un chevalier?

«Pour s’imposer, le Roi utilisait parfois la force. Ses chevaliers le respectaient, mais le craignaient aussi. Rares étaient donc ceux qui s’opposaient ouvertement à lui. Chaque fois que le Roi demandait, il obtenait. Mais il ne semblait pas heureux pour autant.»

Pourquoi Papa, c’est bien d’avoir ce qu’on veut. Mais c’est qui le Deairache?

«Plusieurs fois, le Roi avait pris de mauvaises décisions. Et aucun de ses vassaux ne l’avaient prévenu. Il régnait seul et se sentait parfois si loin et si perdu…Mais il ne pouvait pas le montrer. Dans ce Royaume, sa faiblesse pourrait le tuer.»

Papa le Deairache c’est un personnage de Game of Thrones?

«Une nuit, après un long conseil, le Roi rentra dans sa chambre. Il lui fallait trouver une meilleure façon de régner. Il passa la nuit à réfléchir et au matin il entendit de la musique. Il se pencha par la fenêtre de sa chambre. Dehors, au loin, un saltimbanque chantait. Il parlait de dragon, de soldats, d’amour et de guerre. Il racontait une histoire. Soudain le Roi sourit. Il venait de trouver la solution.»

Papa, le Deairache c’est un chanteur?

«Le Roi se mit à la recherche de l’homme providentiel. Il parcourut le Royaume, rencontra beaucoup de monde. Il posait toujours la même question: Je suis le Roi, ai-je le droit de tout faire? Les réponses étaient toujours les mêmes. Oui, tu es le Roi alors tu décides parce que tu as forcément raison.»

Papa, le Deairache c’est qui??? Le petit s’impatientait.

«Un jour, il croisa le chemin d’un sage dans une taverne. Il posa la même question. Et la réponse fut bien différente: Cher Roi, bien sûr que non. Tu n’es qu’un homme, ton pouvoir ne te donne pas tous les droits. Le Roi sortit son épée. Comment oses-tu me répondre ainsi? Mais finalement, il revint en son château. Il l’avait trouvé! Avec lui se trouvait ce sage, sans armée, qui parlait avec humour et force. Il avait été le seul à le défier.»

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

«Le Roi était content. Il avait enfin trouvé quelqu’un à qui parler. Mais cela lui faisait aussi peur. Jamais personne ne l’avait défié. Jamais personne ne lui avait dit non. Il craignait aussi que son nouvel ami lui vole sa place. Si les chevaliers devaient lui obéir, le sage devait le conseiller. Il devait lui dire les vérités cachées par les autres. Il devait être fort. Mais ne pas menacer.»

Papa, c’est lui le Deairache?

«La veille du Conseil, le Roi cherchait toujours une idée. Comment ne pas avoir peur. Sur son balcon, un oiseau gazouillait. Il était joli, plein de couleurs. Il était petit mais le son qui sortait de sa gorge était si fort. Le Roi avait trouvé la solution!»

Papa, le Deairache c’est un oiseau?

«Le Roi demanda à son conseiller de le rejoindre. Cher Ami, avant le Conseil j’aimerais que tu portes ce costume coloré. Il te protègera des chevaliers et te protègera de moi.»

«Pourquoi?, demanda le conseiller. Avec ce costume aux couleurs vives, tu ne fais pas peur, répondit le Roi. Ce n’est pas une armure, il n’y a pas d’arme. Ta force vient de tes mots et te ta liberté de penser. Avec ce costume tu pourras me dire la vérité sans que je me sente menacé. Tu pourras blaguer, mais tu devras me dire ce que les autres n’osent pas évoquer. Tu seras là pour guider mes décisions. Les autres te prendront pour un fou. Mais tu seras le Fou du Roi».

Papa, le Deairache c’est le Fou du Roi?

«Mon grand, il est l’heure de te coucher.»

Papa, pourquoi tu portes toujours des chaussettes de couleur vive?

«Elles me protègent, mon grand…»

2 comments for “Soyons fous!

  1. Frédéric Favre
    24 mai 2016 at 7:11

    Oui mais pas trop fou quand même Serge 😉 Amicalement. Frédéric

  2. Pellenc Combes
    23 mai 2016 at 19:09

    Ah j’adore … A partager sans modération …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *