Incertitudes

«On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter». Cette observation, attribuée à Emmanuel Kant, ne manque pas de saveur ni de fraîcheur lorsqu’on observe de près notre monde réputé moderne. Malgré les remarquables discours, très à la mode et un poil pontifiants, sur le «droit à l’erreur» et le fait «d’apprendre de ses échecs», l’hystérique aversion collective à l’insuccès demeure, s’amplifie même et gangrène toutes nos initiatives. Toutes les audaces. Et finalement, toute vie authentique…

Le cercle vertueux de l’apprentissage

Phénomène aujourd’hui reconnu: les personnes les plus qualifiées sont celles qui se forment le plus. Selon les derniers chiffres de la FSEA (Fédération suisse pour la formation continue), environ 40% des personnes n’ayant pas dépassé le niveau de scolarité obligatoire ont participé à une ou plusieurs formation(s) continue(s); ce taux monte à environ 60% du côté de celles ayant atteint le niveau secondaire II et à 80% du côté des diplômés de l’enseignement supérieur.

Jean qui profite et Jean qui subit

Vous connaissez certainement, et utilisez peut-être, un site d’évaluation pour la gastronomie appelé TripAdvisor. Son pendant pour l’évaluation des employeurs est Glassdoor. Près de nous, Kununu est le petit frère suisse (allemand plutôt). Une fois notre curiosité satisfaite d’y voir évalués nos anciens, actuels et potentiels employeurs, il est intéressant d’aller au-delà de la note moyenne et de lire les commentaires avec plus d’attention.

Carlos Ghosn et les RH

Incontestablement Carlos Ghosn est un héros wagnérien. Il porte en lui tous les déterminants des forces recherchées par les DRH et les chasseurs de têtes pour trouver le dirigeant capable de transformer le monde: du charisme, des ambitions, de la ruse. Par la suite, mais finalement trop tard, il faudra aussi considérer d’autres forces pulsionnelles inextricablement liées: rivalité, haine, ressentiment, vengeance, jalousie et trahison.

Du choix

Les élections fédérales sont derrière nous. La messe est dite pour les quatre prochaines années de législature. Et vous, comment avez-vous choisi vos candidats? A leur apparence? A leur bilan? A leur parti? A leurs projets? A leur genre? Quand on y réfléchit, nous élisons nos politiques pour une durée qui n’est pas négligeable et, en fin de compte, quel temps investit-on vraiment pour les choisir? J’imagine que vous me voyez venir: peut-être choisit-on les candidats pour son entreprise avec à peine plus d’objectivité que pour le Parlement. Et si cela se trouve, la déception est aussi au rendez-vous.

Tous coachés?

«Le spleen n’est plus à la mode, ce n’est pas compliqué d’être heureux»: dans une chanson composée en 2018 avec son frère Roméo Elvis (bel exemple de collaboration), la chanteuse belge Angèle évoque entre autres la difficulté du changement. Elle enchaîne en disant qu’il faudrait tout oublier pour être heureux. Tout oublier… ou alors commencer un coaching professionnel?