Le marketing employeur, c’est apparaître dans le news feed du candidat (1)

A la question «qu’est-ce que c’est que la Marque Employeur?», la pratique des derniers mois m’a conduit à répondre «apparaître dans le news feed du candidat!». Cette réponse prend probablement des raccourcis, résonne certainement de manière un peu simpliste. Elle me paraît néanmoins avoir des mérites.

Pragmatique, elle nous amène à visiter les quelques notions qui définissent le concept. Concrète, elle nous pousse à regarder l’objectif à atteindre et à laisser un peu la philosophie de côté. Simple, elle permet à tous les acteurs de s’y reconnaître et de collaborer.

Relève féminine, seulement une histoire de quotas?

La promotion de la mixité du genre au sein des entreprises est à l’heure actuelle une question majeure pour l’avenir de notre économie. Entendez par mixité du genre la recherche d’un bon équilibre entre hommes et femmes à tous les niveaux de la hiérarchie.

Aujourd’hui, le niveau de qualifications des femmes est de plus en plus élevé. En effet, depuis le début des années 2000, la moitié des étudiants sur les campus universitaires sont des étudiantes. Idem pour les bachelors (53%) et les masters (51%), selon les chiffres 2013 de l’OFS. En revanche, les femmes engagées dans une carrière se font rares. Plus on s’élève dans la hiérarchie, plus elles ont tendance à disparaître. Ainsi, bien que les femmes soient aussi bien formées que leurs homologues masculins, elles sont loin d’occuper les mêmes fonctions dans les entreprises.

De l’art délicat d’adresser un feedback critique à son manager

Dans mes missions quotidiennes d’audit, j’entends fréquemment des témoignages critiques sur la gestion d’équipe et les managers en général. Du chef autoritaire au manager mou, de celui qui court-circuite à celui qui ne donne aucune mission claire, la palette est extraordinairement riche! Le point commun de tous ces témoignages? Le silence et la résignation face aux dysfonctionnements d’un responsable.

Je suis toujours étonnée du nombre de personnes attendant de se retrouver en entretien avec quelqu’un d’externe pour s’autoriser à s’ouvrir de cette problématique relationnelle et expliquer à quel point ses conséquences sont désastreuses pour la performance de l’entreprise.

Des employés dans leur assiette en fin d’année

L’automne se termine discrètement et chacun a déjà oublié la rentrée, tous tournés que nous sommes vers la fin d’année. C’est une période difficile pour les entreprises, qui doivent boucler différents dossiers – budgets, plan stratégique, etc. – dans un agenda raccourci, et organiser pots de fin d’année et festivités relationnelles traditionnelles.

Au milieu de tout cela, DRH et managers, suivez le conseil d’une nutritionniste et optez pour une communication originale et fédératrice, en inversant le calendrier: prendre pour une fois de bonnes résolutions en amont des excès annoncés!

«Parce que j’aime les gens …»

Le recruteur: «Pourquoi voulez-vous faire des Ressources Humaines?» Le candidat: «Parce que j’aime les gens, ils sont la part la plus importante de l’entreprise.»

Cet échange est un classique des recrutements HR. Pour beaucoup, il est normal. Pourtant, ce petit dialogue est dangereux. En quelques secondes, il vient d’étouffer dans l’œuf la nature même de ce que devrait être la fonction RH.