Apprendre, certes. Mais comment?

Comment être outillé dans son apprentissage et surtout qu’est-ce que ça veut dire? En formation, un outil implique tout ce qui aide à effectuer une action – un tableau, un principe, une posture. Cependant, l’outil n’est pas tout, encore faut-il en faire un usage efficace.

Avoir un tableau de planification pour gérer son temps est une chose, mais ce n’est qu’en le consultant régulièrement et en l’adaptant à son propre fonctionnement qu’il mènera au résultat escompté. Etre outillé consiste donc à disposer d’une aide – l’outil – et à savoir l’utiliser – la stratégie.

Disposer de stratégies d’apprentissage peut notamment aider à faire face à différents freins tels que manque de confiance, peur de se tromper, certitude de ne pas y arriver. Voici quelques stratégies aidantes (non exhaustives) à mettre en application ou à transmettre.

Pour avancer, il est bénéfique d’organiser son apprentissage. Tenez compte de vos cycles de productivité pour vous consacrer aux tâches demandant une forte concentration, profitez des autres moments pour les contenus plus légers. Insérez des pauses régulières pour vous aérer et bouger. En planifiant ces différents éléments, vous garderez un rythme et gagnerez progressivement en confiance.

Il est reconnu que l’erreur fait partie intégrante de l’apprentissage, mais comment mettre ce principe en application? Changez de posture, osez faire des fautes et utilisez l’erreur pour apprendre – en intégrant ces étapes et en vous laissant suffisamment de temps:

  1. Quand vous vous trompez, portez votre attention sur l’erreur, sans juger.
  2. Ajustez et essayez encore et encore.
  3. Assimilez ces adaptations qui deviendront peu à peu des automatismes.
  4. La notion acquise vous servira de base pour faire face aux erreurs suivantes. Cette pratique vous aidera à valoriser vos efforts, à ancrer vos apprentissages et surtout à oser vous tromper.

Elaborer des cartes pour mémoriser plus facilement un vocabulaire ou une liste peut être très aidant, mais encore faut-il connaître sa manière de mémoriser. Imaginez cette situation: vous devez faire les courses mais avez oublié la liste. Comment faites-vous? Vous visualisez l’emplacement des mots sur la liste? Vous passez en revue l’alphabet avec la première lettre de chaque objet? Vous imaginez leur place dans la cuisine ou créez une histoire avec les éléments à retenir? Vous dites les mots à haute voix? Repérer son propre fonctionnement (visuel, auditif, spatial, émotionnel) est à la base de toute stratégie de mémorisation et permet alors de sélectionner les outils adéquats.

Pour soutenir un adulte dans son apprentissage, il est essentiel de valoriser et d’introduire le «comment apprendre» en entreprise et de ne plus en faire une affaire scolaire. Comment? Dans un premier temps, parlons-en et partageons nos pratiques personnelles! Puis, pourquoi ne pas intégrer l’acquisition de stratégies d’apprentissage au dispositif de formation continue?

1 comment for “Apprendre, certes. Mais comment?

  1. Piccirelli
    25 mai 2020 at 13:12

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *